SYSTÈMES SÉCURITAIRES


DISPOSITIF PASSIF ANTI-CHUTE


picto-circuit-150x150

Son principe est d’éviter l’intrusion d’individu dans la lacune en mettant un obstacle physique entre le quai et la zone dangereuse en lacune basse. Le dispositif est composé d’un « peigne » de dent qui comble la lacune.

DÉFINITION DES LACUNES SITUÉES ENTRE LE QUAI ET LE TRAIN


Une lacune entre le quai où patiente le voyageur et le train ou métro peut être présente dans 2 cas :

> Dans le cas de quai courbe, l’espace nécessaire aux mouvements du train est plus large que l’espace occupé par le train au point d’arrêt, générant des lacunes plus ou moins importantes selon le rayon de la courbe et le positionnement de la porte considérée. Comme représenté ci-dessous (figure en haut ci-contre)

> Dans le cas où il existe une différence de gabarit importante entre les différents matériels roulants pouvant circuler dans les stations. Par exemple dans le cas où nous avons un train de travaux avec un gabarit plus important qu’un train voyageur. Comme représenté ci-dessous (figure en bas ci-contre)

Documentations et certificats


log-ratp

Téléchargez la Fiche technique

> Homologation RATP
> Tests réaction au feu niveau M4
> NF P 92-501 (Essai par rayonnement)
> NF P 92-504 – Mesure de vitesse de propagation de flamme)
> NF P 92-505 (Essai de chute de gouttes)

> Test gamme épaisseurs F2 (certificat No CC G F 1299/01/298 A) :
– NF X 700-100-1/2 (Toxicité des fumées)
– NF X 10-702 (Opacité des fumées)
– NF F 16-101 (Matériel roulant ferroviaire, comportement au feu, choix
des matériaux)

> STM S-001 indice C (Spécification technique matériel)
> Essais mécaniques selon cahier des charges CLEARSY

DISPOSITIF "PASSIF" OU "ACTIF" ?


DEUX GRANDES FAMILLES DE SYSTÈMES PERMETTENT D’EMPÊCHER LES USAGERS DE TOMBER DANS CES ESPACES :

LES SOLUTIONS ACTIVES

Ces solutions actives ont fait l’objet de nombreux travaux ; elles se révèlent assez compliquées mécaniquement. Ces solutions peuvent influer sur les temps d’arrêt et sur le trafic en cas de défaillance. Elles peuvent être également utiles pour un autre problème, différent de celui des quais courbes : l’accès de personnes en situation de handicap et notamment les usagés en fauteuil roulant (UFR).

LES SOLUTIONS PASSIVES

La solution que nous proposons a été développée afin d’empêcher les chutes entre le quai et le train. Elle a le grand avantage de ne pas pouvoir présenter de pannes électriques ou mécaniques (autres que les destructions). Elle est d’une faible complexité mécanique ce qui facilite l’installation et limite son cout. Il n’y a pas de phase de transition qui aurait un impact sur le trafic. Elle est dédiée à la problématique de la lacune et est complètement indépendante.

LE CONFINEMENT DE LA LACUNE PAR NOTRE DISPOSITIF PASSIF


DANS LA FIGURE CI-DESSUS, LE DISPOSITIF ANTI-CHUTE PERMET DE BLOQUER LA CHUTE D’UN INDIVIDU. LE DISPOSITIF EST CONÇU POUR SUPPORTER DES CHOCS RÉGULIERS. IL EST COMPOSÉ DE 2 PARTIES :

> Un élément flexible engageant le gabarit du train mais positionné dans une zone rarement occupée par le train voyageur, assurant l’efficacité du dispositif ;
> Une plaque métallique (âme en aluminium) recouverte de caoutchouc prévu pour solidifier la marche et combler les trous inter-dents. Cette plaque permet également une fixation adaptée pour supporter le poids d’un individu. Comme représenté sur les figures 4 et 5.

DÉVELOPPEMENT DU DISPOSITIF ANTI-CHUTES POUR LES VOYAGEURS


CLEARSY a développé le dispositif pour répondre aux problématiques de mise en service de l’automatisation de la ligne 1 du métro de Paris. Cette ligne présente 3 stations en courbe présentant des « lacunes basses » (Bastille, Charles de Gaulle-Etoile, Nation).
L’intégration des façades de quai a augmenté l’importance de surveiller ou d’empêcher l’intrusion d’individus dans une lacune car le confinement entre le train et la façade de quai est très dangereux en cas de départ du train.

Ce dispositif a permis à la RATP d’assurer la sécurité des usagers avec les rames automatiques. Pour équiper au mieux les stations RATP qui présentent des différences importantes au niveau de leurs quais respectifs, plusieurs longueurs de dent sont utilisées.

Sur le métro Lyonnais où elle est également en service, le réglage a été effectué sur les fixations, grâce à des platines mobiles permettant d’atteindre les zones de danger.

LES DIFFÉRENTES CARACTÉRISTIQUES DE NOTRE SYSTÈME ANTI-CHUTE


La platine permet de fixer les dents sur le nez de quai. Elle est fixée dans le quai par les « oreilles » de fixation. Elle mesure 1000 mm x 230 mm x 5mm. Cette dimension permet d’avoir 5 hauteurs de réglage pour les dents. La largeur permet d’avoir des platines contenant 10 dents.
Elles sont modifiables pour correspondre aux particularités du terrain.

CARACTÉRISTIQUES DES DENTS :

Une dent est composée d’aluminium extrudé (Ame) et d’une partie en élastomère feu-fumé, sans halogène. Il existe plusieurs longueurs de dents : 130 mm, 170 mm, 190 mm, 210 mm. Elles peuvent être coupées afin de s’adapter plus facilement à la zone à couvrir, tandis qu’une cale en aluminium peut être ajoutée afin d’augmenter la taille de dent.
Si un tapis est ajouté, une équerre de fixation est ajoutée pour pouvoir le maintenir. Le tapis permet d’atténuer la dureté de la chute. Il ne participe pas dans à la sécurisation de la lacune.
> Sur la figure 3, le plan de montage avec la cale et l’équerre de fixation.

AVANTAGES DE LA SOLUTION CLEARSY


> Éprouvée, qualifiée et homologuée par RATP
> Dents adaptables à la largeur variable de lacune
> Longueur de protection adaptable
> Matière résistante aux chutes (400 kg vertical) et fusible en latéral
> Facilité de pose et de remplacement de chaque dent (30 minutes pour 4 mètres)
> Références : Paris ligne 1 et Lyon ligne B