Le métro de Budapest inaugure sa nouvelle ligne de métro

Après neuf années d’attente, la nouvelle ligne M4 du métro de Budapest à été mise en circulation le 28 mars 2014.

La sécurité en premier lieu

Dix stations de cette nouvelle ligne sont désormais opérationnelles, et desservent la Gare de l’est au sud ouest de Budapest. L’ouverture des autres portions de la ligne est prévue d’ici 2017.

Si les travaux ont été accélérés ces derniers mois, notamment en vue des élections, la sécurité n’a pour autant pas été mise de coté. Siemens a fait appel à CLEARSY, une PME française spécialisée dans la conception de logiciels et de systèmes de sureté certifié SIL1 à SIL4, les niveaux les plus élevés du domaine ferroviaire, pour contribuer à la sécurité du métro Budapestois.

En effet, chaque quai est équipé d’un système PPE (Platform Protection Equipment), développé par Honeywell, qui détecte à l’aide de capteurs (émetteur, récepteurs) les chutes de passager sur les voies. La ligne est également contrôlée par deux systèmes appelés ZC (Zone Controller), développé par Siemens, qui gèrent le mouvement des trains grâce à des capteurs qui détectent la présence du train dans la zone concernée.

Une connexion entre deux systèmes de sécurité rendue possible grâce à CLEARSY

Ces deux systèmes de sécurité étant conçus par deux fournisseurs différents, CLEARSY a été appelé pour développer un convertisseur permettant aux deux systèmes sécuritaires de communiquer entre eux sans altération de la sécurité, en particulier pour implémenter un protocole de communication sécuritaire s’appuyant sur le codage de l’information issue d’une technologie développée par Siemens : DIGISAFE.  A noter que CLEARSY avait déjà intégré ce protocole sur un automate Siemens de la gamme Simatic dans le cadre du développement d’une fonction de gestion des ouvertures et fermetures des Portes Palières de la ligne 9 du métro entièrement automatique de Barcelone en Espagne.

Ainsi, grâce au système de CLEARSY, si le PPE détecte une personne sur la voie, le ZC pourra sécuriser la zone concernée. Cette sécurisation se traduit par l’émission d’un ordre d’arrêt d’urgence pour le train arrivant sur la voie.  Ce système, en plus de faire le lien entre les deux systèmes sécuritaires, détecte les défaillances et les incohérences des équipements connectés, et envoie des alarmes ou anomalies des PPE aux ZC (fonction de supervision).