SYSTÈMES SÉCURITAIRES


COMPTEUR D'ESSIEUX SIL4 (CES)


picto-circuit-150x150

Le CES se destine au contrôle d’occupation des sections à l’intérieur des stations par le comptage d’essieux. Il mémorise le nombre d’essieux qui entrent par un point de contrôle de sorte que l’emplacement occupé par le train soit dit libre lorsque le même nombre d’essieux est passé par le point de sortie.

PRÉSENTATION


Le CES se destine au contrôle d’occupation des sections à l’intérieur des stations par le comptage d’essieux. Il mémorise le nombre d’essieux qui entrent par un point de contrôle de sorte que l’emplacement occupé par le train soit dit libre lorsque le même nombre d’essieux est passé par le point de sortie. Ainsi on peut savoir exactement quels emplacements sont occupés et lesquels sont libres.

Associés à l’automate ou à un automate de sécurité SIL4 disposant en plus des fonctions d’enclenchement, les capteurs DRF participent à la fonction de détection et de protection des mouvements des trains dans une installation de signalisation.

Téléchargements et certificats


AVANTAGES DES COMPTEURS D'ESSIEUX PAR RAPPORT À DES CIRCUITS DE VOIE


PRÉSENTATION DES CIRCUITS DE VOIE

Un circuit de voie est un système basé sur un circuit électrique, empruntant les rails (conducteurs) d’une voie ferrée, pour détecter la présence d’un train dans la section de voie considérée appelée zone. Ce dispositif de détection de circulation peut être utilisé conjointement ou seul pour commander automatiquement les signaux. Ces signaux peuvent être des signaux d’arrêt comme ceux qui servent à la protection d’appareils de voie (aiguillages), ils peuvent être aussi des signaux d’espacement. Dans les systèmes dits de block automatique (BAL) ce dispositif sert à réguler l’espacement des trains, cela s’appelle le cantonnement.

> Le principe du circuit de voie est le suivant : les essieux des voitures shuntent le circuit (en vert) et l’absence de courant dans la partie aval du circuit provoque un état de repli du relais d’alimentation du signal (au rouge par défaut).

INCONVÉNIENTS DES CIRCUITS DE VOIE

PRÉSENTATION DU COMPTEUR D’ESSIEUX

Un compteur d’essieux est un dispositif de chemin de fer servant à détecter la présence d’une circulation sur une section, par comptage des essieux qui franchissent les détecteurs encadrant cette section.  Une tête de comptage (ou « point de détection ») est installée à chaque extrémité de la section, et chaque fois qu’un essieu passe sur la tête au début de la section, un compteur s’incrémente. Un point de détection comprend deux capteurs indépendants (présent dans un même boitier), donc l’appareil peut détecter la direction d’un train en fonction de l’ordre dans lequel les capteurs sont activés. Quand le train passe sur la tête de comptage en fin de la section, le compteur décrémente. Si le nombre final est zéro, la section est présumée être libre pour un deuxième train.

AVANTAGES DU COMPTEUR D’ESSIEUX

> Longueur quasiment illimitée de la section.
> Pas de joints isolants entre les sections  ce qui signifie une meilleure fiabilité et une maintenance réduite.
> Indépendance des conditions d’isolement avec la voie ce qui signifie une meilleure fiabilité.
> Indépendant de la qualité de shunt des essieux du train ce qui signifie une meilleure sécurité.
> Fonctionne parfaitement là où les circuits de voie ne peuvent pas fonctionner en raison des conditions de ballast en mauvais état,  traverses en acier, métal ponts, tunnels humides.
> Applications sur les lignes de blocs longs où les circuits de voie ne sont pas une solution économique.
> Peut fonctionner en plus des circuits de voie pour faire des zones temporaires ou augmenter la fiabilité d’une section.

> Pas de contrainte de liaison et moins de câblage. Les compteurs d’essieux sont donc généralement moins coûteux à installer et à entretenir.
> Très utile sur les structures en acier qui empêchent le fonctionnement normal des circuits de voie.
> Très utile sur les longs tronçons où plusieurs circuits de voie intermédiaires peuvent être enregistrés.
> Certaines analyses et l’expérience avec des compteurs d’essieux en Europe continentale montrent qu’ils atteignent régulièrement jusqu’à cinq fois la fiabilité des circuits de voie réalisant la même fonction.
> Amélioration immédiate de la fiabilité du service comme un échec de circuit de voie est souvent la cause la plus importante de train de retard.
> Peut être repositionné en cas de modification fonctionnelle d’une section ou ajout d’un débranchement pour l’extension d’une voie quand le cout d’un CDV noyé dans le béton est perdu.